Comment rédiger votre business Plan?

Tout entrepreneur qui crée une entreprise, même s’il n’a pas besoin des banques pour se financer, doit établir un business plan. Ne serait-ce que pour savoir où il va.

 Le business plan est un condensé d’informations sur le projet de l’entreprise. Il informe sur le contexte, les participants au projet et explique votre concept. Il contient une étude de marché, défini votre positionnement et votre clientèle cible. Enfin, il contient une projection chiffrée des trois premières années d’exercice de la société.

 

Business plan et restauration rapide

La première partie du business plan

La première partie est donc plutôt rédactionnelle. Seule l’étude de marché doit contenir quelques chiffres. Ils doivent convaincre vos investisseurs (et vous-même) que c’est une bonne idée de se lancer sur ce marché à ce moment précis.

Cette partie du business plan a pour but de prouver que vous savez ce que vous faites. «Dans le contexte actuel, fort de mon expérience, avec tel ou tel associés. Je vais me lancer dans ce marché en croissance. Y proposer ce type de produit, dans cette gamme de prix et viser cette clientèle. Et comme l’indique mon étude de marché, il y a une place pour ma société et ses produits.»

La deuxième partie du business plan

établir son business plan pour sa sandwicherie

Dans la deuxième partie, vous devez traduire en chiffres ce que vous avez expliqué dans la première. Vous devez donc lister tous les coûts prévisionnels et estimer les recettes.

Il est important d’avoir la tête sur les épaules au moment d’aborder la partie chiffrée du Business Plan. Beaucoup ont la main trop lourde pour l’estimation des recettes et trop légère pour celle des coups. Mais il ne faut pas être trop pessimiste non plus. Sans ambition il n’y a pas d’entrepreneuriat !

Vous devez estimer les coûts d’ouverture :

  • Prix du fonds de commerce
  • Frais d’avocats
  • Frais de constitution de société
  • Travaux
  • Besoins en fonds de roulement

Vous devez lister les coûts fixes :

  • Le loyer moyen dans la zone de recherche
  • Remboursement du crédit nécessaire à l’acquisition du fond
  • Le cout d’éventuels salariés (pensez à ajouter les charges patronales)
  • L’électricité, le gaz
  • Assurance, contrat d’hygiène, droit de terrasse, d’enseigne…

Et enfin, vous devez estimer le résultat d’exploitation :

  • Estimer l’objectif de chiffre d’affaire moyen par jour
  • Le pondérer sur la période de lancement
  • Retirer les jours de fermeture (vacances, jours fériés, fermeture hebdomadaire…)
  • Appliquer à votre CA théorique votre ratio pour obtenir votre résultat d’exploitation.

Si vous avez bien suivi, vous devez vous rendre compte que votre résultat d’exploitation doit être suffisant pour couvrir vos coûts fixes et rembourser progressivement vos coûts d’installation. Il devra augmenter sur la période de 3 ans pour que vous puissiez consolider financièrement votre société et vous payer un peu ou beaucoup !

Une fois la première version du business plan établie, vous allez poursuivre votre projet. Quand vous aurez trouvé le fonds de commerce idéal. Et dans le but de convaincre les banques de vous suivre dans votre acquisition. Vous devrez le mettre à jour avec les données liées à ce fonds de commerce. Loyer, droit de terrasse, cout d’acquisition, ticket moyen dans la zone de chalandise… Pour obtenir le business plan le plus proche de ce que sera les trois premières années de votre société.

Un prochain article parlera de l’importance des ratios et je mettrai bientôt en ligne un Ebook qui contiendra de nombreux modèles de document dont des tableaux Excel spécifiques à l’établissement d’un business plan.

En attendant, n’hésitez pas à poser vos questions et demandes de précisions en commentaire.

Laisser un commentaire